Quels sont les avantages de la location meublée non professionnelle ?

Quels sont les avantages de la location meublée non professionnelle ?

Si vous avez l’intention de faire un investissement dans l’immobilier, le choix de celui dans la LMNP présente de nombreux avantages non négligeables, contrairement à un investissement immobilier classique. Découvrez à travers ces quelques lignes, les avantages liés à ce type d’investissement locatif LMNP.

L’optimisation des revenus locatifs LMNP

Très souvent, les bénéfices obtenus grâce à la location meublée sont soumis aux bénéfices industriels et commerciaux. Cela constitue un grand atout pour l’investisseur. Ainsi, disposant d’un logement sous le statut LMNP, vous pouvez choisir entre deux types de régimes fiscaux : le régime Micro-BIC ou celui réel. De ce fait, vous remplirez les conditions du régime Micro-BIC, encore appelé régime forfaitaire à partir du moment où vos gains locatifs n’excèdent pas les 72 600 euros l’année. De même, avec ce type de régime, vos charges sont en dessous de 50%, ce qui est adapté aux acquisitions immobilières des logements en résidence de service. L’autre avantage lmnp réside dans le régime dit réel.

En effet, ce type de régime est possible lorsque vous dépassez les 72 600 euros de revenus locatifs l’année. Ainsi, à l’opposé du régime Micro-BIC, le régime réel offre la possibilité d’une déduction sur l’ensemble des charges liées à la location meublée via la LMNP.

Un impôt revu à la baisse par la loi Censi-bouvard

Il existe une loi qui, en accompagnement avec le statut LMNP, permet de bénéficier d’un impôt à un taux réduit de 11%. Grâce à cela, en tant qu’investisseur, vous allez pouvoir profiter d’un confort de gestion, d’obtenir des revenus complémentaires et de vous assurer un patrimoine solide, en plus d’une situation fiscale optimisée.

Par ailleurs, un autre atout important lors d’un achat immobilier à travers le statut LMNP concerne la récupération de la TVA. De ce fait, il vous serait possible d’être remboursé des 20% de TVA versée au moment de l’achat du bien immobilier, qui doit être situé dans une résidence de service. Celui-ci doit aussi être placé en gestion par un exploitant pendant au moins neuf années, avec la détention d’un logement datant de vingt ans minimum.